Voyage en avion : attention au contrôle de la carte bancaire à l’embarquement

Un voyage en avion de prévu, pensez à prendre avec vous la carte bancaire qui a servi au paiement des billets ! Dans un article de UFC-Que choisir, les mésaventures d’une dizaine de passagers fin mars à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle sont relatées. Certains d’entre eux se sont vu refuser l’accès à l’embarquement faute d’avoir pu présenter la carte ayant servi à la réservation. En effet, certaines compagnies aériennes peuvent refuser l’accès à l’embarquement aux voyageurs non munis du moyen de paiement utilisé pour la réservation.

Est-ce légal ?

Non. Selon le réglement européen qui établit les règles communes en matière d’indemnisation et d’assistance des passagers en cas de refus d’embarquement et d’annulation ou de retard important d’un vol, la lutte contre la fraude n’est pas un motif légal de refus d’embarquer. Pourtant des compagnies se permettent cette pratique.

UFC-Que choisir relate le cas d’un voyageur, à destination du Cap-Vert au départ de Nice qui s’est vu refuser l’embarquement sur un vol de la compagnie Iberia. Celui-ci a obtenu gain de cause, après avoir contacté la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et enclenché la procédure européenne de règlement des petits litiges.

Pourtant, si l’on se rend sur le site d’Iberia, voici ce que l’on trouve dans les motifs de refus :                           “L’embarquement pourra être refusé dans l’une des situations suivantes : le passager ait refusé de se soumettre aux contrôles de sécurité prévus et/ou qu’il ait refusé de justifier dûment son identité […] ou si le passager ne présente pas les documents de voyage exigés par n’importe quelle autorité compétente conformément à la législation en vigueur approuvée par chaque État.”

Des conditions précisées en amont par les compagnies ?

Si dans le cas de cette compagnie, le refus d’embarquer au motif de non présentation de la carte bleue ayant servi au paiement n’est pas clairement explicité, ceci est par exemple le cas pour Qatar Airways également cité dans l’article d’UFC-Que choisir. Les précisions ne sont par ailleurs pas en anglais, comme il est dit dans l’article. “Qatar Airways peut exiger que le titulaire de la carte fournisse une vérification de paiement supplémentaire sur simple demande […] ou à l’aéroport au moment de l’enregistrement. Qatar Airways se réserve le droit de refuser l’embarquement ou de demander une garantie de paiement si la carte utilisée pour l’achat ne peut pas être présentée par le propriétaire de celle-ci au moment de l’enregistrement ou lors du retrait des billets”.

D’autres compagnies aériennes comme Air Austral ou Emirates précisent également cette condition dans leurs règles de paiement en ligne. Un concept qui existe déjà pour la location de véhicules, où lors du retrait, la carte bancaire ayant servi au paiement doit être présentée, accompagnée du titulaire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s